MARGO

Tribune

La Blockchain est-elle réellement un gouffre énergétique ?

Sébastien Bourguignon lève le voile sur l'aspect énergivore de la Blockchain

Par Sébastien Bourguignon Principal & Lead Digital Influencer @sebbourguignon

11/06/2018
Concernant la blockchain, les observateurs finissent inlassablement par débattre de nombreux points qui sont, la plupart du temps, totalement faux ou en tout cas très partiaux et partiels dans leurs analyses. Et s’il y a bien un sujet qui fait débat depuis de nombreux mois, c’est l’aspect énergivore de la blockchain. Ainsi, nombreux sont les experts à argumenter sur les méfaits de la blockchain sur l’environnement, sur le fait qu’elle serait une véritable calamité énergétique pour notre planète. Mais alors qui a vraiment raison dans cette bataille qui oppose les pro et les anti blockchain sur sa consommation d’énergie ? Existe-t-il une seule vérité ?

Des faits avant toute chose

 

Parler de « la blockchain » en général est un abus de langage que tout le monde utilise, or il existe des dizaines de technologies différentes, chacune disposant de ses propres caractéristiques et fonctionnalités. Toutes les blockchains ne fonctionnent pas de la même manière. Le point dur, sur lequel s’achoppent les experts, concerne une des nombreuses fonctionnalités d’une blockchain, c’est son algorithme de consensus. Et l’algorithme qui induit le plus un problème de consommation d’énergie s’appelle le « proof-of-work ». Les deux blockchains les plus connues qui utilisent cet algorithme sont Bitcoin et Ethereum, respectivement numéro un et numéro deux mondial en matière de capitalisation.

 

Le consensus sur une blockchain est un mécanisme nécessaire à obtenir de la part des participants cas les données et transactions sont validées par l’ensemble des parties prenantes du réseau, on les appelle les mineurs. Leur rôle est essentiel pour le fonctionnement d’une technologie qui repose sur ce réseau, ils sont les gardiens du temple. Ils garantissent que toutes les transactions réalisées sur la blockchain sont valides, au sens qu’il n’y a pas une tentative de fraude. Cette opération de validation est réalisée de manière totalement distribuée, tous les mineurs la réalisent en même temps. Cependant seulement un seul des mineurs sera tiré au sort pour donner son analyse des transactions qu’il a validées. Lorsqu’il gagne ce droit de s’exprimer pour l’ensemble du réseau, il est rémunéré en contrepartie par la création d’un certain nombre d’unité de cryptomonnaies de la blockchain.

 

Le mécanisme de consensus est donc totalement aléatoire pour garantir que ce ne soit jamais le même mineur qui fournisse le résultat de son analyse, et ainsi éviter qu’il puisse facilement introduire des transactions frauduleuses. Pour gagner ce droit, le mineur doit résoudre une équation cryptographique complexe qui demande beaucoup de puissance de calcul pour être résolue, ce qui lui permettra de prouver le travail mis en œuvre pour y arriver. Mais cette puissance de calcul a un coût en matériel, il s’agit de machines très spécialisées qui permettent de réaliser ce calcul, et elles nécessitent de consommer de l’électricité pour chaque mineur. Donc, plus il y a de mineurs sur le réseau et plus la consommation d’énergie est importante, mais cela n’a aucun lien avec le nombre de transactions à réaliser.

 

Si on prend Bitcoin qui est la blockchain la plus critiquée pour sa consommation d’énergie, elle utilise :

 

Comparons ce qui est comparable

 

Avant toute chose, les chiffres relevés ici et là diffèrent significativement d’une étude à une autre. Par ailleurs, les rares études récentes sont largement discutées et remises en cause sur les hypothèses utilisées pour les réaliser. Pour le moment, aucune étude scientifique sérieuse n’a été réalisée pour évaluer précisément la consommation électrique nécessaire à la sécurisation de Bitcoin.

 

 

Retrouvez l’article :


Par Sébastien Bourguignon Principal & Lead Digital Influencer @sebbourguignon
Bitcoin
Blockchain
Innovation
Actualité

Token, altcoin, cryptomonnaie, quelles différences ?

Lorsqu’on parle de blockchain, de nombreux abus de langages sont réalisés générant beaucoup de confusion. Ainsi parler de la blockchain sans préciser de laquelle on parle c’est mettre de côté les spécificités des différentes technologies existantes. ans

06/06/2018 Découvrir 
Actualité

Tutoriel : installer un environnement de développement de stratégies de trading et l'adapter au monde des cryptomonnaies

De nos jours, la technologie est devenue indispensable au secteur de la finance. Elle y apporte de l'innovation, de la rapidité et de la compétitivité. Le besoin d’émettre des transactions financières à haute fréquence, couplé avec celui de traiter des volumes importants de données ont fait de la technologie l’un des principaux moteurs de la finance.

01/06/2018 Découvrir 
Actualité

ICO, financez-vous en cryptomonnaies grâce à la blockchain !

S’il y a bien une tendance forte depuis plusieurs mois dans le monde de la tech, à côté de celle de l’intelligence artificielle, c’est celle la blockchain. Annoncée comme une nouvelle révolution technologique, aussi importante que celle que nous avons vécu dans les années 70 avec la création de TCP/IP et l’avènement d’Internet, elle permettrait d’uberiser Uber, le comble du comble !

Découvrir 
Actualité

Sparkshow EDF Pulse à VivaTech 2018

Les équipes Margo étaient présentes pour la troisième édition de Viva Technology, qui a eu lieu les 24, 25 et 26 mai derniers à la Porte de Versailles, à Paris. Nous étions invités par EDF à participer à deux Sparkshows, concours de startups, co-organisés par EDFPulse et Sparknews. Nous revenons sur ces 12 startups et projets innovants que nous avons eu la chance de pouvoir écouter, questionner et évaluer.

28/05/2018 Découvrir 
Actualité

Agilité et Lean Startup, buzz words ou nécessité pour une startup !

Christophe Blazquez vient de sortir un nouveau livre co-écrit avec Samir Zamoum : Je lance ma start-up ! Comment transformer mon idée en succès de A à Z. Découvrez la contribution de Sébastien Bourguignon, Principal & Lead Digital Influencer chez Margo, sur le thème « Agilité et Lean Startup, buzz words ou nécessité pour une startup ! ». 

03/05/2018 Découvrir 
Actualité

Retour sur la journée de la femme digitale #JFD18

En ce mardi 17 avril 2018, l’ensemble de l’équipe RH de Margo s’est rendue à la Journée de la Femme Digitale, pensée et créée par Delphine Remy-Boutang, l’occasion d’y rencontrer des femmes inspirantes et courageuses, innovantes et créatrices. Au programme, chefs d’entreprises, haute fonctionnaire, entre et intrapreneur(e)s, directrice de communication, directeur général, Secrétaire d’Etat...autant de profils aux parcours divers avec comme but commun, l’innovation pour tous et par tous.

25/04/2018 Découvrir