MARGO

Actualité

Interview – Le Knowledge Management

Qu’est-ce que le Knowledge Management ? En quoi consiste le rôle de Knowledge Manager? 


Quatre années passées en tant que développeur C# dans des équipes Front Office au sein d’HSBC et de la Société Générale CIB ont donné l’envie à Emmanuel Chaffraix de transmettre ses compétences en manageant le programme de Knowledge Management imaginé par Gilles Noël, Chief Operating Officer de Margoconseil. Ce pôle de Knowledge Management est dédié à la formation de nos consultants et créateur de compétences C#.

Le Knowledge Management est un concept qui date des années 70. Il vise à améliorer les processus d’une entreprise grâce à une meilleure gestion des connaissances. Chez Margoconseil, cela s’oriente en deux axes.

En tant que Knowledge Manager, je m’occupe de tout ce qui concerne la formation de nos consultants. Cela porte par exemple sur les produits financiers, le Java et les méthodologies (ITIL, Agile). Dans ce cadre, je suis un membre actif de la Communauté .NET. Cette communauté organise des sessions permettant  d’améliorer ses connaissances sur un sujet précis et de créer des échanges entre les développeurs C# de Margoconseil. L’année dernière, nous avons organisé 4 sessions et les retours sont très bons. A tel point que nous sommes aujourd’hui une dizaine en moyenne à y participer et travaillons à la création d’une communauté Java.

En parallèle, notre stratégie de Knowledge Management a pour objectif d’être un créateur de compétences C#. Pour être explicite, nous recrutons des consultants issus d’une excellente formation académique qui ont envie de se former au C#. Forts de ce souhait de monter en compétences sur cette technologie, je les aide à travailler les différentes fonctionnalités du C# au cours d’une formation intensive. Je m’inspire des contextes professionnels auxquels j’ai été confronté et adapte la formation aux besoins des clients. J’utilise les mêmes outils qu’eux : usine d’intégration continue, gestion de tickets, mesure de la qualité du code source et utilisation de la méthodologie SCRUM.

Comment l’idée de créer un pôle Knowledge Management est-elle venue ?
Les offres en C# sont de plus en plus nombreuses dans notre secteur. Il y a une réelle pénurie de personnes formées et capables de développer en C#.  Nous faisons donc le pari de travailler avec des têtes bien faites et de les former sur une technologie d’avenir.

Sur quels critères vous basez-vous pour recruter une nouvelle recrue pour le programme de Knowledge Management ? Comment établissez-vous le programme de formation ?
Lors du recrutement, je me base sur les souhaits de nos clients. Je recrute à la fois un potentiel mais aussi une personnalité. Dans nos métiers, la résistance au stress est essentielle : il faut penser « vite et bien ».

En collaboration avec l’équipe RH, nous identifions un fort potentiel. Ensuite, je rencontre le candidat lors d’un entretien technique qui s’appuie sur des problématiques de connaissances générales en informatique et évalue sa capacité à résoudre un problème inconnu. Après cet entretien, je fais une estimation du temps nécessaire à la personne pour monter en compétences et réalise un programme personnalisé : accès aux bases de données, interfaces graphiques, multithreading etc…

Plus concrètement, je mets en place des projets théoriques comme la conception d’une calculatrice. Cela leur permet de manipuler des chaînes de caractères et de créer une interface graphique. Ensuite, les consultants travaillent sur des projets internes. Ils créent un système de génération de tests utilisés lors des validations techniques (ndlr. deuxième entretien exclusivement technique) ou conçoivent un simulateur de bourse en utilisant WCF et le multithreading.

En quoi votre passé d’ingénieur étude et développement vous aide-t-il dans votre fonction?
Comme j’ai passé 4 ans chez des clients, je suis force de proposition. J’ai travaillé sur différents types d’architectures et ai une vision des choix techniques à réaliser en fonction des problématiques. C’est exactement ce que je tente de transmettre aux consultants lors de la conception des exercices que je leur soumets.

Par exemple, au quotidien, nous travaillons en mode « SCRUM » : chacun se voit allouer un projet. Chaque matin, nous nous réunissons pour faire le point sur ce qui a été fait la veille et déterminer ce qu’il reste à faire. Les consultants sont amenés à être critiques et à estimer le temps qu’ils mettront à développer.

Diplômé de l’ENSIMAG 2009, Benjamin a été le premier consultant à bénéficier du programme de Knowledge Management. Après avoir été Commando VBA pendant 3 ans et avoir suivi le programme de Knowledge Management, il a démarré une mission en début d’année dans une équipe Front Office chez Natixis. Il développe aujourd’hui des automates de trading en C#.

Qu’est-ce qui t’a motivé à te former sur le C# et à rejoindre le programme de Knowledge Management ?
Le C# est la technologie qui est de plus en plus utilisée dans les systèmes informatiques des BFI (ndlr. banques de financement et d’investissement). Le framework .NET est riche et simple d’utilisation contrairement au VBA que je connais bien. Il permet de travailler sur de nombreuses problématiques.

Une fois en poste, quelle relation as-tu avec le Knowledge Manager? Quels sont les avantages et les inconvénients ?
Aujourd’hui, je continue toujours à me former chez Natixis. Cela fait maintenant un mois que j’ai intégré mon équipe et j’assure le support, la maintenance applicative de plusieurs applications. Cela me permet de découvrir le fonctionnement de ces dernières car il y a énormément de lignes de code à comprendre.  En parallèle, je réalise des projets de code sur des problématiques ciblées.

Dans ce cadre-là, Emmanuel est venu me voir chez Natixis pour voir si tout se passait bien et c’est le cas.

Est-ce que la formation correspond aux exigences techniques de ta mission ?
Pour l’instant, je suis exposé à des problématiques classiques : comprendre l’applicatif. Donc, oui, je peux dire que je me sens à l’aise vis-à-vis du code que je lis. Plus tard, je serai exposé à des problématiques complexes et à la réalisation de projets plus exigeants.

Diplômé des Mines de Saint Etienne 2013, Babacar a rejoint le programme de Knowledge Management en novembre dernier. Jeune diplômé, il avait effectué son stage de fin d’études en développement C# et souhaitait approfondir ses connaissances. Deuxième consultant à avoir bénéficié du Knowledge Management, il réalise ses premiers entretiens chez les clients.

Pourquoi as-tu choisi d’intégrer le programme de Knowledge Management ?
Ma volonté d’augmenter mes compétences en C# m’a poussé à rejoindre ce programme. J’avais conscience d’avoir quelques lacunes sur cette technologie et les offres que je consultais lors de ma recherche d’emploi étaient axées autour de ces sujets. Même si j’avais déjà fait du C#, je ne me sentais pas encore assez solide pour candidater et lors de ma rencontre avec Margoconseil, j’ai été séduit par leur projet. C’est ce qui m’a d’ailleurs poussé à les rejoindre.

Le Knowledge Management m’a permis de construire un regard critique sur mes choix de technologies alors que lors de mes stages j’avais plus l’impression d’être consommateur d’idées. Aujourd’hui, après 3 mois de formation, j’analyse, me sens solide techniquement et suis davantage force de proposition.

Qu’as-tu appris dans le cadre de ta formation?
J’ai appris plusieurs choses comme les bonnes pratiques. Et puis, j’ai amélioré ma façon de coder en l’adaptant aux besoins des clients avec lesquels Margoconseil travaillent. J’ai aussi développé mes compétences théoriques et pratiques sur des sujets comme le multithreading et l’optimisation. Mon esprit critique s’est aussi aiguisé.

Comment t’es-tu préparé aux entretiens techniques ?
Avant de passer des entretiens chez les clients, j’ai travaillé avec Emmanuel les sujets techniques en profondeur et des notions annexes comme le SQL et l’architecture. En parallèle, Emmanuel m’a recommandé certains ouvrages pour aller plus loin sur la partie performance, optimisation et multithreading. En plus de cela, j’ai travaillé avec l’équipe RH pour apprendre à me présenter et à parler du travail que j’ai effectué dans le cadre du programme de Knowledge Management

Le bilan est aujourd’hui positif. Le Knowledge Management est en pleine construction et les résultats actuels sont prometteurs: nous sommes sollicités pour avoir de nouvelles recrues. 


C#
Microsoft
Témoignage

Rémi, Microsoft Addict et consultant R&D chez Margo

Margo m’est apparue comme étant la société la plus élitiste en termes de recrutement et de missions proposées en Finance des marchés.

Découvrir 
Actualité

Pourquoi l'intelligence artificielle fascine-t-elle autant ?

Rémi, Microsoft Addict et Consultant chez Margo, était présent au salon et nous livre son retour d’expérience sur la keynote du mercredi « L’intelligence Artificielle au service de l’humain »

23/10/2017 Découvrir 
Actualité

Rémi au meet-up du Domain-Driven Design

C’est à ces trois lettres qu’était dédié le meet-up du 9 juin dernier dans les locaux de Microsoft. Le Domain Driven Design : ça n’est pas un framework, pas une méthodologie mais une approche de conception de développement de logiciels pilotée par le domaine. C’est ce que les trois intervenants se sont appliqués à nous démontrer dans cette après-midi de live coding.

Découvrir 
Évènement

Margo gold partner de la conférence Ncrafts 2016

En tant que Gold Partner Margo vous accueillera sur son stand pendant les trois jours de conférences. Venez rencontrer et échanger avec nos équipes !

13/05/2016 Découvrir 
Témoignage

À la rencontre de Mathieu, consultant Margo

La Margo Academy a été une réelle opportunité pour monter rapidement en compétence. C'est une formation adaptée au besoin du client. Elle m'a permis de gagner en confiance et en autonomie.

Découvrir 
Témoignage

De développeuse... à Maîtrise d'ouvrage

J'ai intégré Margo directement après mon école d’ingénieur, en tant que junior. J’ai rapidement pu démarrer ma première mission, notamment grâce à l’accompagnement et la préparation aux entretiens dont j’ai bénéficié - c'est d’ailleurs pour cela que j’avais choisi Margo.

Découvrir