MARGO

Actualité

Le regard d’un DevOps sur le Paris Container Day

Découvrez notre feedback sur la conférence dédiée à l’orchestration de conteneurs

Par Tahar Saifeddine Jegham Software Engineer
25/07/2018

Pour ceux qui ne sont pas familiers de l’univers des jeux vidéos, un RPG (Role-Playing video Game), ou Jeu de Rôle en français, est un jeu dans lequel on incarne un personnage qui va gagner de l’expérience en affrontant des monstres, en récupérant des équipements et en développant de nouvelles capacités, qui vont lui permettre de vaincre le boss final. On retrouve souvent dans les RPG la notion de quêtes, données par les personnages neutres, qui sont par la suite récompensées.

Selon moi, cet aspect du RPG est très similaire au travail d’un développeur dans un environnement Agile. Un développeur commence par travailler au sein d’une équipe en faisant de petites tâches pour s’habituer à son projet. Plus il se verra confier de nouvelles tâches, plus il maîtrisera son code et plus sa contribution sera qualitative. A chaque itération, il se voit confier une quête par son Product Owner (PO). Une fois cette quête réalisée, le PO lui en confiera une nouvelle, à laquelle il n’aurait pas eu accès auparavant.

Les quêtes secondaires représentent une autre caractéristique commune aux RPG. Ces quêtes secondaires n’ont pas de lien avec le scénario principal et ne sont pas obligatoires. Cependant, si le joueur décide d’y participer, il sera récompensé en acquérant une expérience différente et recevra potentiellement un bien meilleur équipement. C’est là que nous retrouvons notre lien avec le développeur et qu’entrent en jeu les conférences.

Les conférences rassemblent les développeurs et les passionnées de tech afin qu’ils discutent ensemble d’un thème ou d’une technologie en particulier. Durant une conférence, les intervenants introduisent des technologies innovantes et partagent leur feedback et expérience sur les technologies à la mode. A partir de là, un développeur peut choisir de s’ouvrir à des nouvelles technologies ou bien de refuser les quêtes secondaires que représentent ces conférences.

A titre d’exemple, Paris Containers Day s’est tenue (non sans surprise) à Paris, le 26 juin dernier. Près de 300 personnes se sont rassemblées au New Cap Event Center pour parler de l’Orchestration.

La journée a commencé par une keynote surprenante durant laquelle un orchestre a joué des morceaux de Mozart, Holst et Arensky. L’objectif était de prouver que la synchronisation et la bonne utilisation des ressources est l’essence même de la productivité. Pour aller encore plus loin dans la métaphore, l’un des participants a été invité à monter sur scène et à prendre à la place du chef d’orchestre. Comme chacun pouvait s’y attendre, le concert s’est alors transformé en un vrai désastre.

La deuxième keynote de la journée était présentée par Liz Rice, de Aqua Security. Dans sa présentation, elle a soulevé certaines limites posées par l’utilisation de conteneurs. Par exemple, étant donné le grand nombre de conteneurs déployés, l’application d’un correctif à chacun d’eux peut s’avérer plus difficile que prévu. Elle a également souligné l’importance des tests de vulnérabilité continus et de la destruction des conteneurs dès qu’ils ne sont plus nécessaires.

Pour le reste de la journée, chacun pouvait choisir les conférences et démonstrations auquel il souhaitait assister en fonction de son niveau, des speakers, ou des thèmes abordés.

Bien que plusieurs technologies aient été évoquées tout au long de la journée, il semble qu’un consensus a été établi sur le fait que Kubernetes est au coeur de la problématique d’orchestration. Durant son speech, Daniel Maher (Datadog) a démontré que l’adoption de systèmes d’orchestration, notamment de Kubernetes, évoluait plus rapidement que l’adoption même de stratégies de conteneurisation. Selon lui, cela s’explique par le fait que les entreprises ne commencent à utiliser plusieurs systèmes d’orchestration qu’une fois qu’elles ont adopté un outil tel que Docker.

Pour conclure, Paris Container Day a été l’opportunité pour les passionnés de tech de se rassembler afin d’échanger sur les nouvelles technologies de conteneurisation. L’événement a notamment introduit de nouveaux outils, dont certains sont encore à des stades de développement alpha (Google Skaffold par exemple). Cette journée a également permis de diffuser des bonnes pratiques pour l’utilisation de conteneurs : test en continu, recyclage, tests de vulnérabilité,…

 


Par Tahar Saifeddine Jegham Software Engineer
Conteneur
DevOps
Paris Containter Day