MARGO

Actualité

Retour sur la Maddy Keynote 2018, prospective sur la cité du futur – part 1

Le 1er février dernier avait lieu la Maddy Keynote 2018 organisée par Maddyness au centquatre.

Par Sébastien Bourguignon Principal & Lead Digital Influencer @sebbourguignon

Le 1er février dernier avait lieu la Maddy Keynote 2018 organisée par Maddyness au centquatre. Une journée complète pour réfléchir aujourd’hui de manière prospective à ce que sera la ville de demain à travers quatre thèmes principaux : la mobilité, le bien-être, l’habitat et l’agora. Margo a eu la chance de pouvoir y participer et vous propose son retour d’expérience sur cette superbe conférence. De nombreuses personnalités des secteurs de la mobilité et du logement étaient présents tout au long de la journée. Nous avons principalement suivi les keynotes qui se déroulaient dans le Main Stage et ce sont sur ces talks que nous allons revenir.

Un lieu

Mais pour commencer, revenons sur le lieu retenu pour cet événement et son aménagement, une grande salle de conférence et deux salles annexes avaient été configurées pour différents formats d’intervention :

  1. Le Main Stage sur lequel se sont succédés sur des formats de 20 à 60 minutes de nombreux speakers, principalement des décideurs, surtout des dirigeants de grandes entreprises des secteurs concernés par cette journée (EDF, Voyage SNCF, RATP, Total, Nexity…)
  2. L’Innovation Stage dans lequel on pouvait retrouver des tables rondes d’un format de 30 minutes où débattaient startupers, grands groupes et experts autour des 4 thèmes de la journée
  3. Les Workshops laissant la place libre à des formats d’animation variés pour débattre de manière ouverte avec les participants
  4. Enfin, une zone immersive dans laquelle un grand nombre de startups exposaient leurs solutions pour rendre la ville plus intelligente

En tout, ce sont 4500 professionnels qui se sont retrouvés lors de cette journée dans un espace de 1500 m2 superbement aménagés pour l’occasion, une logistique impeccable ce qui est notable au regard de la taille de cette conférence.

OUVERTURE – Fleur Pellerin – Ancienne Ministre du numérique, Fondatrice @ Korelya Capital

C’est Fleur Pellerin  ancienne Ministre du numérique et Fondatrice de Korelya Capital, qui est venue faire l’ouverture de la journée. L’occasion de revenir en particulier sur la French Tech qu’elle a créée et pour laquelle elle a participé au rayonnement lors de son mandat. Elle a ainsi rappelé que « la #Frenchtech ne devait pas être juste un slogan » et qu’il s’agissait avant tout d’un « partenariat public / privé et que c’est à l’écosystème de travailler à faire croître les entreprises pour les faire devenir licornes ». Au cours de son intervention, elle a aussi porté une vision intéressante concernant la bataille que mènent nos pépites face aux « mastodontes américains », qui selon elle « va être très difficile » et qu’il n’existe qu’une seule option possible « faire des alliances avec des acteurs sud-est asiatiques, d’Amérique Latine ou d’Afrique ». Concernant les villes intelligentes, elle précise que « en France nous pensions avoir des démonstrateurs mais ce n’est pas encore vraiment satisfaisant, il y a un modèle à inventer sur la ville de demain en France, il y a de la place pour de l’innovation ». Enfin, interrogée sur le sujet de la blockchain qui est en pleine hype actuellement, Fleur Pellerin a déclaré que cette technologie était « une opportunité énorme pour l’ensemble des sujets de la cité du futur (déplacements, services, finance, démocratie…) » et que « la décentralisation allait permettre d’imposer un produit ou service plus facilement ». Selon elle « la blockchain offre un nombre incalculable de possibilités, et son potentiel n’est pas encore atteint ». Elle ajoute par ailleurs qu’elle « permettra de réduire les coûts de transaction, sachant que l’avenir de la monnaie et des transactions financières passe par la baisse des coûts pour les usagers ».

KEYNOTE – Imaginer la mobilité de demain : Oser, innover, transformer ! – Rachel Picard – Directrice Générale @ Voyages SNCF

Nous avons eu la chance d’assister à l’excellente intervention de Rachel Picard, Directrice Générale de Voyages SNCF. Elle a tout d’abord

commencé par une déclaration forte lorsque l’on connaît la maison mère « Oser, c’est accepter de changer nos modèles » et toujours selon elle « l’innovation c’est aussi prendre des risques même pour une entreprise comme la SNCF ». D’ailleurs la SNCF innove depuis 30 ans avec le TGV pour réduire les distances « c’est une vraie révolution ! ainsi depuis 2017 Paris-Bordeaux se fait en 2h ». Elle a profité de l’occasion pour revenir sur la création de OUI.sncf qui est « le premier site de e-commerce français, avec 14 millions de visiteurs uniques chaque mois, et 40 billets vendus à la seconde. » Mais pour en arriver là, un leitmotiv tout de même « il faut plus d’agilité pour développer l’innovation » ainsi elle a abordé un projet de TGV revisité à la mode agile « j’ai pris des experts de la SNCF et Alstom pour inventer le TGV de demain, plus modulaire, moins cher en entretien et moins cher en énergie avec un réel changement de méthodes de travail ». Et puis, Rachel Picard est revenue sur la collaboration de Voyages SNCF avec les startups « la question que nous nous posons est de savoir ce que nous pouvons faire pour eux ? On leur donne un terrain de jeu, on les accompagne, on leur met à disposition des compétences ». Enfin, nous avons pu découvrir la « prise de participations dans Hyperloop » de la SNCF, un projet « qui a un mode de fonctionnement en Open Source, on imagine Paris-Nice en 50 minutes », le rêve de la SNCF est « d’aller aussi vite que l’avion mais sur terre ! »

KEYNOTE – Le plein d’énergie pour la mobilité de demain – Philippe Montantême – Senior Vice President Strategy Marketing Research @ TOTAL

Nous avons participé à la Keynote de Philippe Montantême Senior Vice President Strategy Marketing Research chez TOTAL. Celui-ci est venu exposer une « vision de l’énergie de demain : abordable, disponible, propre », d’ailleurs il a précisé que TOTAL « est en train de prendre un virage pour ne plus être dépendant du pétrole ». Pour autant « 60% du pétrole consommé dans le monde va dans la mobilité ». Pour lui « la voiture de demain sera 4 choses : autonome, connectée, électrique et partagée » mais on aura tout de même « besoin de toutes les énergies, électricité, gaz, hydrogène », ainsi « le gaz est un moyen de réduire les émissions de co2 pour les poids lourds dans les zones urbaines » par exemple. Philippe Montantême a par ailleurs déclaré que « la voiture avant c’était le statut social, maintenant c’est un usage » et donc « pour influencer le nombre de voitures en circulation dans le futur, il faut passer le virage de la propriété et devenir usager », surtout que « aujourd’hui, il y a 1 milliard de voitures dans le monde et en 2040 on estime à 1,8 milliard le nombre de voitures sur la terre » !

LIVE SESSION – Julian Assange – Founder @ Wikileaks

Une des Keynotes extrêmement attendue de cette journée était celle de Julian Assange, fondateur de Wikileaks en direct et en vidéo (captation parfaite et configuration de la conversation au top) de l’ambassade d’Équateur à Londres où il vit réfugié depuis juin 2012. Il a entre autres abordé la problématique des données que nous déposons entre les mains des géants du web « nous devons encrypter nos données ou décider d’arrêter d’abreuver les GAFA avec celles-ci ! » À la question « Vous pensez que nous ne devrions pas utiliser Google ou Facebook ? » il a répondu tout simplement « Oui ! » Pour lui la cryptographie est une réelle « force protectrice, une brique fondamentale pour protéger nos libertés ». Selon lui toujours « nous nous dirigeons vers un Armageddon de fake news à cause de l’intelligence artificielle » et on reboucle d’ailleurs avec le sujet de la protection de nos données car « l’IA peut être un outil de surveillance de masse, il est essentiel de protéger nos données ». En même temps son point de vue est clair « l’intelligence artificielle est la nouvelle bombe nucléaire. Les US et la Chine en font une véritable arme militaire. » Julian Assange précise d’ailleurs « qu’à partir d’un certain moment, l’être humain ne saura pas détecter les mensonges que l’intelligence artificielle sera capable de produire. » Pour finir, il déclare que « si chacun améliore ses relations avec ses proches et ses collègues on pourrait propager un zeste de décence dans le monde entier et mieux vivre ensemble. »

La 2ème partie de la journée à suivre dans un autre article très prochainement !


Par Sébastien Bourguignon Principal & Lead Digital Influencer @sebbourguignon
Blockchain
Data
Intelligence Artificielle (IA)
Actualité

La Data Science appliquée au monde du retail : les 10 use-cases incontournables

La Data Science impacte de plus en plus les business model dans toutes les industries, et notamment dans la vente de détail. Selon IBM, 62% des détaillants déclarent que l'utilisation de techniques relatives au Big Data leur donne un sérieux avantage compétitif. Savoir ce que veut votre client et à quel moment est aujourd’hui à portée de main grâce à la data science. Pour cela il suffit d’avoir les bons outils et les bons processus en place pour les utiliser. Nous présentons dans cet article 10 applications essentielles de la data science au domaine du retail.

18/05/2018 Découvrir 
Actualité

Introduction aux systèmes réactifs

Les systèmes réactifs sont un style d’architecture permettant à de multiples applications individuelles de se fondre en une seule unité, en réagissant à leur environnement, tout en restant conscientes les unes des autres. La première formalisation de ce terme a vu le jour avec la création du « Reactive Manifesto » en 2013 par Jonas Boner qui, en rassemblant certains des esprits les plus brillants dans l’industrie des systèmes distribués, souhaitait clarifier la confusion autour de la réactivité (qui est devenu un « buzz-word ») et construire une base solide pour un style de développement viable.

04/05/2018 Découvrir 
Actualité

Mise en place d'une plateforme centralisée de gestion des logs avec la suite Elastic

Les cas d’usage de la suite elastic sont nombreux. Nous citons à titre d’exemple la correction d’un dysfonctionnement applicatif par la récupération des erreurs explicites (exception, message d’erreur ..etc) et le suivi de la charge d’une application (mémoire consommée, CPU ..etc), ce qui permet d’avoir une vision globale de la production. De même au niveau métier, il est possible d’exploiter la suite pour valider une chaîne de workflow par l’extraction des données spécifiques et leurs analyses.

04/05/2018 Découvrir 
Actualité

Introduction à TensorFlow sur le datalab de Google Cloud Platform

TensorFlow est une librairie logicielle, open source depuis 2015, de calcul numérique développée par Google. Dans ce mini-tutoriel, nous allons vous apprendre comment utiliser datalab sur GCP et écrire votre premier programme en TensorFlow.

04/05/2018 Découvrir 
Actualité

Les horloges de Lamport et le pattern de l’Idempotent Producer (Kafka)

Connaissez-vous les horloges de Lamport ? Devoxx France 2018 était l’occasion, lors du très intéressant talk de DuyHai DOAN, de découvrir ou redécouvrir cet algorithme formalisé par Leslie Lamport en 1978, plus que jamais utilisé aujourd’hui dans le domaine des systèmes distribués, et qui aurait notamment inspiré les développeurs de Kafka dans l’implémentation du pattern de l’Idempotent Producer.

26/04/2018 Découvrir 
Actualité

Tunisia Digital Summit 2018 : ce qu'il faut en retenir

La semaine dernière, Margo était invitée à participer à la deuxième édition d’un événement majeur au Maghreb : le Tunisia Digital Summit 2018. Deux jours de conférences pendant lesquels les sujets de la transformation digitale, de l’intelligence artificielle, des réseaux sociaux ou encore de la blockchain ont été abordés. Plus de 40 speakers tunisiens et internationaux ainsi qu’une vingtaine de startups locales étaient présents pour exposer leurs solutions et apporter un éclairage particulier sur les grands bouleversements liés au numérique pour les entreprises. Nous vous proposons un compte-rendu de cet événement sur les grands sujets qui ont attiré notre attention pendant ces deux jours.

03/04/2018 Découvrir