MARGO

Actualité

Retour sur la Maddy Keynote 2018, prospective sur la cité du futur – part 2

Quelles visions de la ville de demain ?

Par Sébastien Bourguignon Principal & Lead Digital Influencer @sebbourguignon

Comme promis, retrouvez ci-dessous la deuxième partie de notre retour d’expérience sur la conférence Maddy Keynote. Notre premier article est visible ici

CONVERSATION – Fini la bureau-tonie ! – Olivier Saguez – Designer, Président Fondateur @ SAGUEZ & PARTNERS

Olivier Saguez, qui est Designer et Président Fondateur SAGUEZ & PARTNERS, a commencé son introduction en précisant « on doit changer les entreprises par le partage des idées et le travail collectif, moins de hiérarchie ! Partager de manière informelle permet d’innover » car « le bureau c’est aussi créer des espaces informels d’échanges, des moyens de mieux se rencontrer et de partager ! » L’aménagement de l’espace de travail est donc important pour lui « on a besoin de souffler, de respirer, il faut qu’il y ait ces moments-là. Terrasses, jardins, espaces extérieurs sont autant de lieux qui le permettent. » Un point vraiment intéressant est le changement de paradigme qu’il propose « La sphère bureau a envahi la sphère privée, il est temps que le privé rentre au bureau ! » Toujours selon lui « rendre de vrais services aux gens pour avoir des vrais moments de détente, ce sont des éléments qui vont rentrer dans l’entreprise, il faut choisir ses combats. » Mais pour que ces nouveaux espaces fonctionnent « la direction doit donner l’exemple, elle doit se mettre dans des espaces ouverts et mutualisés, l’exemplarité de la direction et des chefs fait que les collaborateurs se calquent dessus. » Pour Olivier Saguez « Le babyfoot est un gadget qui ne sert à rien dans un bureau, les bases sont une bonne lumière, la qualité de l’isolation phonique, la qualité de l’air, des rangements, la posture est importante. » En effet « La bureautonie, c’est la monotonie du bureau, l’ennui et le manque de changement de postures. » De fait pour de meilleures collaborations « on a besoin de sentir qu’on fait partie d’un collectif, il faut sortir de la monotonie au bureau, il faut des lieux qui permettent de se rencontrer et d’échanger » et en même temps « la grande faiblesse des bureaux est qu’ils ne permettent pas de se concentrer, cela empêche de réfléchir, il faut créer des espaces de concentration où il est interdit de parler et de faire du bruit. » Et puis pour « produire quelque chose en passant un bon moment professionnel, le lieu participe à créer les conditions du bon travail, il y a trop de lieux hostiles au bon travail. » Pour finir « Le mauvais bureau doit disparaître ! le lieu créé le lien et la relation ! »

KEYNOTE – Ma vie en l’air – Jean-Philippe Ruggieri – Directeur Général délégué @ Nexity

Jean-Philippe Ruggieri Directeur général délégué de Nexity est intervenu pour nous parler de logement. Pour commencer, il précise que « le revenu moyen d’un ménage en Île de France est de 1900€ et notre métier c’est de réfléchir à l’abordable dans le logement. » Pour lui « le nouveau plan logement du gouvernement est en cours avec une volonté de construire plus, pour créer un choc de l’offre alors qu’il est avant tout important d’évaluer la demande. » Et n’oublions pas que « d’ici à 2030, il y aura 80 millions de personnes en France quand il y’en avait 25 à l’époque d’Haussmann. » Lorsque l’on parle d’habitat, impossible de ne pas parler d’accession à la propriété « on voit des gens pleurer dans la file d’attente lorsqu’ils ont réussi à acheter leur bien immobilier alors qu’ils n’arrivent pas à louer » car en effet beaucoup sont encore coincés pour accéder à un logement descend pour des problèmes de discrimination, là où la banque prête sans discriminer.

KEYNOTE – Vegetal City – Luc Schuiten – Architecte spécialiste du biomimétisme

Luc Schuiten, qui est Architecte spécialiste du biomimétisme, a ouvert sa Keynote comme ceci « Architecte, je suis avant tout un artiste et je vais donc échanger avec vous par des images. » Il dessine ainsi les différentes villes qu’il imagine pour demain, toutes baignant au milieu de la nature. Il revient ainsi sur des innovations en cours dans le bâtiment « on commence à apprendre à faire un béton qui capte le CO2 plutôt que d’en produire, un béton bio. » Il nous projette dans son imaginaire « Imaginez qu’une ville puisse être comparable à un massif corallien qui avec le temps se perfectionne et devienne de plus en plus riche, de plus en plus beau. » Son approche est tout à fait intéressante « on pourrait peut-être devenir un peu plus intelligent et imaginer des habitations construites à partir de matériaux du vivant, ce sont ces expériences que je mène par le dessin ou l’expérimentation. » Et avec positivisme, il revient sur l’histoire pour nous dire « envoyer une fusée sur la lune en 1960 c’était une utopie, 10 ans après c’était possible, pourquoi ne pas le faire dans l’habitation avec une démarche de durabilité. »

KEYNOTE – Intelligence Artificielle : le jour d’après… Nicolas Demassieux – Senior Vice President @ Orange Labs Research

Selon Nicolas Demassieux, Senior Vice President chez Orange Labs Research, « c’est une erreur de penser que l’intelligence artificielle de demain sera un clone de nous-même. » En effet, « l’IA est une boîte noire qui va vers la solution la plus optimale, il est donc nécessaire de comprendre son raisonnement pour lui faire confiance. » Et d’ailleurs « aujourd’hui, il y a de l’exagération sur les avancées réelles de l’IA. Il faut le dire ! ». Pour lui « la vraie IA est celle qui permettrait, dans un monde donné, de trouver des solutions à des problèmes. » Mais il faut rester réaliste sur les capacités de l’intelligence artificielle car « l’IA ne sera aussi intelligente que l’homme que d’ici 50 ans au minimum voire 70 ans pour atteindre le niveau d’intelligence des chercheurs. » Et pour rassurer les plus stressés « Il ne faut pas s’inquiéter de l’IA. L’être sur-connaissant qui nous ressemble est une science-fiction. Il ne fera pas partie de notre avenir car nous n’avons aucun intérêt à le créer. » Au bout du compte « Le jour d’après de l’IA, c’est apprendre à collaborer avec des machines fonctionnant différemment de nous, qui nous complètent et enrichissent nos pratiques ! »

KEYNOTE – Digitaliser c’est simplifier- Yves Tyrode – Directeur Général du Digital @ Groupe BPCE

La dernière Keynote à laquelle nous avons eu le plaisir de participer, est celle de Yves Tyrode, Directeur Général du Digital chez Groupe BPCE. Son intervention portait sur la simplicité qui « a un coût et les plateformes savent faire payer cette simplicité. Ce sont les créateurs de plateformes qui captent l’essentiel de la valeur générée. » Et les GAFA ou les startups ont un avantage non négligeable « les entreprises qui réussissent à prendre le leadership par la simplicité sont plutôt des pure-player que des grands groupes parce qu’elles sont focus sur un seul objectif. » Cela impose donc que « faire simple c’est choisir ses combats et savoir renoncer, c’est donc être hyper focalisé ! » Et c’est pour cela que « la simplicité est au cœur du plan digital chez BPCE » car « une banque, elle a une première complexité liée à la réglementation ! » Et pour lui « le digital va nous permettre de faire simple pour les clients. Une de nos missions c’est de simplifier la vie des gens. » Cela passe forcément par simplifier des services comme « les virements, on voudrait que saisir un nouveau bénéficiaire soit immédiat, prendre RDV avec un conseiller, pouvoir changer les plafonds de sa carte bancaire, changer son code de CB à partir de son mobile. » Mais pour le client « tout cela, nous devons le faire en garantissant un énorme niveau de sécurité. On ne veut pas transiger là-dessus. » BPCE a pris le virage de l’open banking « nous sommes en train d’ouvrir nos services grâce aux API car nous sommes convaincus qu’on ne peut pas faire tout seul. » Pour réussir tout cela, il devient important d’anticiper le besoin « pour simplifier la relation client, on doit faire des choses fluides et intuitives, on doit proposer des services aux clients avant qu’ils n’en aient eu l’idée. » Alors finalement pour Yves Tyrode une des clés de la réussite passe par « la maitrise de la data et de l’intelligence artificielle pour apporter une expérience client simplifiée. »

 

En conclusion, cette Maddy Keynote a été un excellent cru ! L’occasion d’en apprendre plus sur le monde qui nous entoure et qui est en pleine mutation, sur les enjeux de la ville du futur et les impacts que cela aura sur notre quotidien de citoyen. Data, intelligence artificielle et blockchain sont autant de technologies qui vont bouleverser nos habitudes d’habitants, de citoyens, et autant de technologies sur lesquelles Margo a décidé de développer des offres pointues d’accompagnement de ses clients.


Par Sébastien Bourguignon Principal & Lead Digital Influencer @sebbourguignon
Blockchain
Data
Intelligence Artificielle (IA)
Actualité

La Data Science appliquée au monde du retail : les 10 use-cases incontournables

La Data Science impacte de plus en plus les business model dans toutes les industries, et notamment dans la vente de détail. Selon IBM, 62% des détaillants déclarent que l'utilisation de techniques relatives au Big Data leur donne un sérieux avantage compétitif. Savoir ce que veut votre client et à quel moment est aujourd’hui à portée de main grâce à la data science. Pour cela il suffit d’avoir les bons outils et les bons processus en place pour les utiliser. Nous présentons dans cet article 10 applications essentielles de la data science au domaine du retail.

18/05/2018 Découvrir 
Actualité

Introduction aux systèmes réactifs

Les systèmes réactifs sont un style d’architecture permettant à de multiples applications individuelles de se fondre en une seule unité, en réagissant à leur environnement, tout en restant conscientes les unes des autres. La première formalisation de ce terme a vu le jour avec la création du « Reactive Manifesto » en 2013 par Jonas Boner qui, en rassemblant certains des esprits les plus brillants dans l’industrie des systèmes distribués, souhaitait clarifier la confusion autour de la réactivité (qui est devenu un « buzz-word ») et construire une base solide pour un style de développement viable.

04/05/2018 Découvrir 
Actualité

Mise en place d'une plateforme centralisée de gestion des logs avec la suite Elastic

Les cas d’usage de la suite elastic sont nombreux. Nous citons à titre d’exemple la correction d’un dysfonctionnement applicatif par la récupération des erreurs explicites (exception, message d’erreur ..etc) et le suivi de la charge d’une application (mémoire consommée, CPU ..etc), ce qui permet d’avoir une vision globale de la production. De même au niveau métier, il est possible d’exploiter la suite pour valider une chaîne de workflow par l’extraction des données spécifiques et leurs analyses.

04/05/2018 Découvrir 
Actualité

Introduction à TensorFlow sur le datalab de Google Cloud Platform

TensorFlow est une librairie logicielle, open source depuis 2015, de calcul numérique développée par Google. Dans ce mini-tutoriel, nous allons vous apprendre comment utiliser datalab sur GCP et écrire votre premier programme en TensorFlow.

04/05/2018 Découvrir 
Actualité

Les horloges de Lamport et le pattern de l’Idempotent Producer (Kafka)

Connaissez-vous les horloges de Lamport ? Devoxx France 2018 était l’occasion, lors du très intéressant talk de DuyHai DOAN, de découvrir ou redécouvrir cet algorithme formalisé par Leslie Lamport en 1978, plus que jamais utilisé aujourd’hui dans le domaine des systèmes distribués, et qui aurait notamment inspiré les développeurs de Kafka dans l’implémentation du pattern de l’Idempotent Producer.

26/04/2018 Découvrir 
Actualité

Tunisia Digital Summit 2018 : ce qu'il faut en retenir

La semaine dernière, Margo était invitée à participer à la deuxième édition d’un événement majeur au Maghreb : le Tunisia Digital Summit 2018. Deux jours de conférences pendant lesquels les sujets de la transformation digitale, de l’intelligence artificielle, des réseaux sociaux ou encore de la blockchain ont été abordés. Plus de 40 speakers tunisiens et internationaux ainsi qu’une vingtaine de startups locales étaient présents pour exposer leurs solutions et apporter un éclairage particulier sur les grands bouleversements liés au numérique pour les entreprises. Nous vous proposons un compte-rendu de cet événement sur les grands sujets qui ont attiré notre attention pendant ces deux jours.

03/04/2018 Découvrir