MARGO

Témoignage

De développeuse… à Maîtrise d’ouvrage

Portrait d'Ilhem, consultante Margo depuis 2009


Ilhem a débuté l’aventure Margo à un niveau junior, en tant que développeuse Java et C. En quelques années, elle a su saisir les opportunités pour évoluer vers un rôle MOA, et continue d’acquérir des compétences techniques et managériales.

Comment se sont passés tes débuts chez Margo ?

J’ai intégré Margo directement après mon école d’ingénieur, en tant que junior. J’ai rapidement pu démarrer ma première mission, notamment grâce à l’accompagnement et la préparation aux entretiens dont j’ai bénéficié – c’est d’ailleurs pour cela que j’avais choisi Margo. J’ai commencé en mission en tant que développeuse Java et C sur une application Back Office sur l’ensemble du périmètre Forex. J’avais également une partie de support technique. Au bout d’un an et demi de mission, j’ai eu envie d’évoluer vers un rôle orienté maîtrise d’ouvrage pour découvrir plus de choses en finance de marché.

Et tu as pu évoluer de développeuse vers MOA ? 

Oui, j’ai profité des points projets trimestriels entre mon ingénieur d’affaire et mon chef de projet pour aborder ce souhait d’évolution. Le chef de projet a été très à l’écoute, et Margo m’a proposé une formation sur la partie fonctionnelle pour accompagner cette progression.  Ainsi, au bout de 2 ans de mission, j’ai pu prendre un rôle de MOA au sein de mon équipe, tout en conservant une partie technique. Cette première mission était vraiment enrichissante pour moi : au sein de la même équipe j’ai d’abord était développeuse un an et demi, puis accompagnée pendant six mois, notamment avec une formation, pour travailler comme MOA pendant un an.

Tu as ensuite changé deux fois de mission en peu de temps, tu nous racontes ? 

Après cette première expérience, le process de changement de mission a bien été anticipé, j’ai rapidement eu des entretiens.  J’ai choisi une mission en tant que Release Manager aux accès marchés d’une grande banque parce que la partie gestion de projet m’attirait particulièrement. Mais je me suis assez vite rendue compte que l’aspect fonctionnel me manquait, les parties maîtrise d’ouvrage et contact utilisateurs n’étaient pas assez présentes sur ce type de poste. J’ai donc souhaité changer de nouveau de mission. J’ai apprécié l’écoute et la réactivité de mes interlocuteurs Margo : on m’a écoutée et rapidement proposé de nouvelles missions, j’en suis très reconnaissante. Après une mission courte –  un an et trois mois – j’ai donc commencé en tant que MOA sur des projets de risque de contrepartie. J’étais en charge du recueil des besoins auprès des utilisateurs, de la rédaction des spécifications fonctionnelles, des recettes et des tests… Cette fois cela correspondait parfaitement à mes attentes !
Au début de la mission, j’ai pu bénéficier de coaching avec un consultant Margo expérimenté qui m’a aidé à monter en compétences. En deux ans au sein de cette troisième mission, j’ai développé mes compétences relationnelles (notamment la communication aux utilisateurs) et également mes compétences fonctionnelles, sur le calcul de risque de crédit entre autres.  J’ai d’ailleurs pu suivre une formation Bärchen sur leCredit Value Adjustment qui m’a beaucoup aidé.

Quels sont les challenges qui t’attendent pour 2016 ? 

Je viens de commencer il y a quelques semaines ma quatrième mission pour Margo chez un client dans les commodities. Je suis MOA sur un projet d’intégration d’un progiciel de calcul de Credit Value at Risk, dans une équipe de cinq développeurs et quatre MOAJe suis contente de découvrir un nouveau contexte client, de nouveaux produits, une nouvelle méthodologie de travail, c’est un beau challenge pour cette année !

Quelles sont, selon toi, les qualités d’un bon MOA ?

Tout d’abord, un bon relationnel pour pouvoir communiquer à la fois avec les utilisateurs et avec les équipes techniques. Ensuite, il faut aussi une bonne connaissance du contexte fonctionnel pour pouvoir assimiler les besoins des utilisateurs, les analyser, anticiper les impacts potentiels et proposer les solutions adéquates. Et enfin, l’esprit de synthèse et la gestion des priorités sont également indispensables dans notre métier.

Quels conseils tu donnerais à un consultant qui veut suivre ton exemple ? 

Il n’y a pas de parcours tout tracé. La curiosité et les capacités relationnelles sont primordiales. N’ayez pas peur de creuser et de poser des questions ! Essayez de comprendre le contexte fonctionnel et le fonctionnement de l’application à travers le code. Vous pourrez alors vous imposer comme référent dans l’équipe et participer aux prises de décisions. Il faut également profiter au maximum de l’expérience des MOA les plus seniors dans l’équipe pour apprendre en observant leurs manières de  travailler. Et bien sûr, entretenez un bon relationnel avec tous les membres de l’équipe.


C#
Haute Performance IT
Java
MOA
Ressources Humaines
Risque de marché
Actualité

Enjeux de l'adaptation du référentiel de données de marchés d’une grande banque française aux exigences réglementaires

Sous la pression réglementaire, l’enjeu d’un référentiel commun de données de marché comme celui d’un historique de prix de produits fiable est au cœur des préoccupations des grandes banques. Toutes doivent relever les mêmes défis : gérer des volumes de données de plus en plus importants, implémenter et automatiser des contrôles de plus en plus complexes. Ce contexte les force à une restructuration des moyens de récupération, traitement, stockage et diffusion des données, dans un souci toujours plus pressant de transparence et d’encadrement des risques marchés.

Découvrir 
Actualité

RPA : de la robotisation des processus à l’automatisation intelligente

Dans cet article nous vous proposons de revenir sur les concepts adossés à l’acronyme RPA (Robotic Process Automation) et ses cas d’usage.

10/10/2019 Découvrir 
Témoignage

Sabrina, Senior Software Engineer chez Margo

Mon premier objectif à la SGCIB a été de développer from scratch une plateforme de build et donc d’introduire des bonnes pratiques de développement au sein du projet. Je ne pouvais pas rêver mieux : du développement en C#, du DevOps, et de nombreux challenges techniques !

Découvrir 
Actualité

Rencontre avec Dipty Chander dans le cadre du Margo Women Network

Pour moi l’important c’est de ne pas se poser des questions sur son origine ou ses moyens. Il faut toujours essayer, et quand on essaye vraiment on obtient ce qu’on veut.

Découvrir 
Témoignage

Rencontre avec Gaël, Software Engineer Haute Performance IT chez Margo

En débutant chez Margo, j’ai eu envie de sortir de ma zone de confort et de me former sur un langage plus poussé techniquement. Mon projet me permet de travailler en Java 8, ce qui m’a donné l’opportunité d’approfondir mes connaissances en langage orienté objet.

Découvrir 
Communiqué de presse

Margo prévoit 200 recrutements d’ici fin 2019

Margo, société de conseil française créée en 2005, annonce l’ouverture au recrutement de 40 postes supplémentaires d’ici la fin de l’année 2018. Historiquement spécialisée en IT et finance de marché, l’entreprise, qui a fait évoluer son business model afin d’adresser désormais tous les secteurs d’activité concernés par les avantages concurrentiels portés par la transformation digitale, compte déjà plus de 300 collaborateurs en France, mais aussi en Pologne et en Angleterre. Poursuivant sa forte dynamique de croissance, elle ambitionne également d’augmenter ses effectifs sur l’année 2019 grâce au recrutement de 160 nouveaux collaborateurs.

10/09/2018 Découvrir