MARGO

Actualité

Retour sur la journée de la femme digitale #JFD18

Découvrez notre compte-rendu de la 6ème édition de la JFD #ForABetterWorld

Par Soizic Thiébaud HR Manager

25/04/2018

En ce mardi 17 avril 2018, l’ensemble de l’équipe RH de Margo s’est rendue à  la Journée de la Femme Digitale, pensée et créée par Delphine Remy-Boutang, l’occasion d’y rencontrer des femmes  inspirantes et courageuses, innovantes et créatrices. Au programme, chefs d’entreprises, haute fonctionnaire, entre et intrapreneur(e)s, directrice de communication, directeur général, Secrétaire d’Etat…autant de profils aux parcours divers avec comme but commun, l’innovation pour tous et par tous.

 

L’objectif premier de cette journée, si atteignable soit-il, est de rassembler activement une diversité d’individus afin d’innover intellectuellement et socialement. Concrètement, inciter les femmes à devenir actrices, au même titre que leurs homologues masculins, de projets innovants et stimulants dans le monde du digital.

 

Entre créateurs et acteurs, cette sixième édition placée sous le thème de l’innovation au féminin a accueilli 57 intervenants et permis à un public curieux et averti d’échanger sur les problématiques actuelles.

 

« N’attendez pas d’avoir coché toutes les cases pour oser » indique Karine Augoyat, Directrice de Capgemini Consulting. L’entreprenariat n’a ni classe sociale, ni sexe. Il n’a que barrières et freins que tout un chacun s’est imposé au fil des années. Mais être une femme et entreprendre n’est pas un projet impensable. La clé de la réussite réside dans la confiance et l’audace. Plus nombreuses seront les femmes entreprenantes plus l’écart paritaire se réduira. Toutefois, la réalité des faits est moins ambitieuse…

 

Comme le souligne très justement Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat chargé du numérique, le secteur du digital offre aujourd’hui les carrières les plus accélérées aux salaires les plus élevés.
Seulement, il est celui qui accueille le moins de femmes en son sein. Selon une étude du Parisien, 28% de femmes évoluent aujourd’hui dans le monde du numérique, dont une minorité responsable de projets techniques.  « Le secteur qui est le plus en croissance est celui qui exclut le plus » : pourquoi un secteur si prometteur et innovant limite-t-il considérablement l’intégration et l’évolution de la femme ? Comment réduire cet écart et rétablir un équilibre paritaire ?

 

Pour beaucoup, les constructions sociales jouent un rôle majeur dans l’exclusion des femmes de l’univers digital. Dès la plus tendre enfance, les visions et perspectives d’avenir se voient conditionnées par des codes que façonne la société : les représentations professionnelles sont donc biaisées et genrées.  Mais pour beaucoup, 80% d’entre elles, « être un homme ou une femme pour entreprendre un projet n’est plus un sujet ».

 

Il est temps d’agir et les femmes l’ont compris. Nombreux d’entre elles aux parcours et aux ambitions divers ont passé outre ces représentations et se sont lancées dans l’aventure du numérique. Elles ont prouvé qu’être femme et chef d’entreprise, femme et intrapreneure, femme et ingénieur n’était pas un pari perdu d’avance. Clotilde Briend, Public Policy Manager chez Facebook, livre un témoignage inspirant sur son parcours et les obstacles qu’elle a rencontrés, respectivement dans sa vie de femme, mère et professionnelle. Que faire lorsqu’une grossesse survient au même moment qu’un entretien de recrutement ? Arrêter le processus ? Se retirer du monde professionnel quelque temps en attendant de donner la vie ? Pour Clotilde, le plus effarant était de devoir se poser ces questions. Envisager un retrait, ne serait-ce que temporaire, n’était définitivement pas envisageable. Elle a de fait poursuivi les processus dans une entreprise qui l’a accueilli bras ouverts. C’est en ignorant les inégalités sociétales qu’elle a pu pleinement s’investir dans sa vie active et prendre confiance en ses projets.

 

Et des projets, beaucoup en ont eu : de Anaïs Barut, fondatrice de Damae Medical, start-up détectant des cancers via des algorithmes, à Alix de Sagazan, co-fondatrice d’AB Tasty, évoluant dans le marketing spécialisé, en passant par Cecilia Creuset, directrice adjointe de We Tech Care start-up sociale numérique, toutes ont eu le courage d’innover et de réaliser leurs projets dans le secteur du digital.

 

Entre parité et ambition, la Journée de la Femme Digitale a pour vocation de rassembler les acteurs de demain, autour des problématiques actuelles. Cultiver sa singularité, faire de son indépendance une force est la clé vers cette réussite entreprenante.

 

Sources : http://www.leparisien.fr/societe/de-moins-en-moins-de-femmes-dans-les-metiers-du-numerique-09-02-2017-6666765.php


Par Soizic Thiébaud HR Manager
Agilité
Haute Performance IT
Innovation
Ressources Humaines
Communiqué de presse

Cinq collaborateurs Margo certifiés

Margo, société de conseil spécialisée dans la transformation digitale des entreprises, annonce la certification au coaching de cinq de ses collaborateurs ayant obtenu avec succès le titre de Coach Professionnel individuel et d’équipe. Cette certification s’inscrit parfaitement dans la volonté qu’a Margo de proposer un accompagnement de qualité à ses clients dans leurs projets de transformation organisationnelle via son offre Business Agility. En ce sens, Margo a encouragé plusieurs de ses clients à suivre, aux côtés de ses équipes, la formation au coaching visant à l’obtention de cette certification.

14/01/2019 Découvrir 
Communiqué de presse

MARGO et A CAPELLA Consulting annoncent leur rapprochement

Margo, société de conseil française créée en 2005, annonce son entrée au capital d'A CAPELLA Consulting, un cabinet de conseil en Organisation et Systèmes d’Information spécialisé sur le secteur de l’Assurance et de la Protection Sociale. Cette opération vient renforcer les capacités des deux entités à proposer les meilleures solutions et expertises pour accompagner les organismes assureurs.

10/01/2019 Découvrir 
Actualité

Open Banking, Bank as a Platform : les vraies raisons du changement

Le 11 décembre dernier, Margo a eu le plaisir d'accueillir quatre experts du secteur bancaire et de l'innovation autour d'une table ronde animée par Sébastien Bourguignon. Ainsi, Svetlana Baranov, auteur du livre « Bankless Banking : de nouvelles fondations pour la banque », Yves Eonnet, CEO de TagPay, Alain Fischer, Chief Digital Officer GBIS à la Société Générale et Jean-Baptiste Lefevre, Influenceur et Chef de projet Digital chez BNP Paribas, ont pu exposer leur vision de la banque de demain. Margo vous propose un compte-rendu visuel de l'événement, sous forme de sketchnote.

09/01/2019 Découvrir 
Actualité

Blockchain et grands groupes : où en sommes-nous ?

Il y a environ un an de cela les grandes entreprises étaient en pleine expérimentation sur la technologie blockchain. La plupart avaient lancé un POC pour mieux comprendre l’intérêt de cette technologie, ses enjeux et ses impacts. À cette même période de nombreux experts annonçaient 2018 comme l’année des mises en production. Alors où en sommes-nous concrètement ?

05/10/2018 Découvrir 
Communiqué de presse

Margo prévoit 200 recrutements d’ici fin 2019

Margo, société de conseil française créée en 2005, annonce l’ouverture au recrutement de 40 postes supplémentaires d’ici la fin de l’année 2018. Historiquement spécialisée en IT et finance de marché, l’entreprise, qui a fait évoluer son business model afin d’adresser désormais tous les secteurs d’activité concernés par les avantages concurrentiels portés par la transformation digitale, compte déjà plus de 300 collaborateurs en France, mais aussi en Pologne et en Angleterre. Poursuivant sa forte dynamique de croissance, elle ambitionne également d’augmenter ses effectifs sur l’année 2019 grâce au recrutement de 160 nouveaux collaborateurs.

10/09/2018 Découvrir 
Actualité

Qu'est-ce qu'une entreprise agile ?

L’agilité a fait l’objet de nombreuses théories, publications et conférences depuis plusieurs années. Ce concept a été historiquement formalisé lors d’un rassemblement d’experts du développement logiciel en 2001 au travers d’un document fondateur nommé le « manifeste agile ». Mais 17 ans plus tard, les choses ont bien changé et le manifeste agile n’apporte qu’une partie des réponses à l’ère du numérique pour sortir un nouveau produit ou service avec ce que les spécialistes appellent un bon « time-to-market » doublé d'un bon « product market fit ».

13/08/2018 Découvrir